samedi 28 février 2015

Rétrospective Jeff Koons au Centre Pompidou, à la découverte de l'artiste star de ces dernières années.


Jeff Koons est probablement l’un des artistes contemporains les plus renommés mais également l’un des plus controversés.  Au cours des 35 années de sa glorieuse carrière, il a su bousculer le monde de l’art en défiant constamment la critique et en remettant en cause avec habileté la notion de valeur artistique. Le Centre Pompidou a souhaité le mettre à l’honneur en présentant une rétrospective de sa carrière débutée à la fin des années 70. Très haute en couleurs, cette exposition, visible jusqu’au 27 avril 2015, nous permet d’en apprendre un peu plus sur un artiste dont le nom est presque plus célèbre que les œuvres.

mardi 24 février 2015

Le Café des chats, un lieu de détente pour humains et félins.


Le chat est à la mode. C’est une évidence. Il suffit de traîner quelques minutes sur les réseaux sociaux ou sur les plateformes de partage de vidéos pour s’en rendre compte. Selon un récent sondage il y aurait désormais 12 millions de félins dans les foyers français, plus que les chiens. Les chats ont même leur journée internationale, le 8 aout. Cette mode se décline dans beaucoup de domaines. On trouve à Paris différents établissements consacrés aux chats. Le lieu qui nous intéresse ici est le Café des chats. Le premier est apparu en 2013 dans le marais, mais c’est dans le second établissement, ouvert depuis la rentrée près de la place de la Bastille, que nous nous sommes rendus récemment.

mardi 17 février 2015

Le Dirty Dick, un Tiki branché en plein Pigalle.


Le quartier de Pigalle est en permanente évolution. Son passé sulfureux a laissé place à un monde beaucoup plus lisse. On peut même aller jusqu’à dire que c’est désormais un quartier branché de la capitale. Beaucoup de gérants de bar ont profité de la fermeture de boites de striptease ou autres bars à hôtesses pour investir dans des établissements plus respectables tout en gardant le côté glamour des lieux. C’est le cas du Dirty Dick. Ce Tiki haut en couleurs, installé dans SO-Pi, a su conserver le nom et l’imposante devanture de son prédécesseur. Intimidant au premier coup d’œil, ce bar est en fait un symbole de joie et de bonne humeur.

vendredi 13 février 2015

Tesoro d’Italia, l’Italie à portée de fourchette... et de porte-monnaie.


Les restaurants italiens sont probablement ceux qu’on retrouve le plus à travers le monde. Cette cuisine assez simple et relativement peu chère a su séduire le plus grand nombre. Avec des plats comme  les pâtes, les pizzas ainsi que quelques desserts comme le tiramisu et la panna cotta, la cuisine transalpine a acquis une renommée internationale. A tel point que nombreux sont les restaurants italiens tenus par des personnes de nationalité étrangère. Heureusement, on trouve encore des Pizzerias et des Ristorante dont les propriétaires sont italiens. Tesoro d’Italia, restaurant italiens à Paris, situé rue de Paradis dans le 10ème arrondissement, est de ceux-là.

mardi 10 février 2015

Hotel du Bourg-Tibourg : ça rime avec Velours, Amour, et… Petits fours !


Oui, on peut aimer s’enfiler de bonnes bières fraîches entre potes autour d’un burger, et savourer une pause luxueuse dans un hôtel particulier en sirotant du bon Champagne. Il n’y de frontières que celles que l’on s’impose, chers amis. Alors j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai passé un coup de fil de ma voix la plus douce à l’accueil de cet hôtel discret du 4ème arrondissement ; il se dit qu’on peut venir y boire un cocktail parmi les riches voyageurs logeant dans les six étages de l’établissement. « Est-ce possible ? – Absolument, mademoiselle. » Chouette.

samedi 7 février 2015

L’Experimental Cocktail Club, le Speakeasy discret et élégant de Montorgueil.


« Paris était une belle endormie qui ne demandait qu’à être réveillée, nous l’avons fait. » C’est tout à fait ce que pourrait dire l’équipe dirigeante de l’Experimental Cocktail Club. Ce bar, ouvert en 2007 et dont j’entends parler depuis quelques temps déjà, est considéré par tous les amateurs de cocktails comme le véritable pionnier en la matière. Malgré mon dévouement à essayer de me rendre dans les endroits qui font l’unanimité, je n’avais jamais pris le temps d’aller découvrir cet établissement. J’ai donc profité de la Paris Cocktail Week pour combler ce retard. Situé dans le 2ème arrondissement dans le quartier de Montorgueil, l’Experimental Cocktail Club est largement à la hauteur de sa réputation.

lundi 2 février 2015

Edito du 2 février 2015, retour sur la Paris Cocktail Week.


C’est la chandeleur… Mangez des crêpes !  Non je ne vous ferai pas l’historique de cette tradition, l’année prochaine peut être.

La semaine dernière a été pour moi très mouvementée. C’était la Paris Cocktail Week ! Une semaine de mise en lumière des bars à cocktails parisiens (35 pour être précis), une grande expérience. Un premier article évoquant le Lone Palm a été publié, le reste de mes escapades devrait suivre prochainement.

Avant cela je souhaitais tout de même revenir sur certaines choses notables :

Tout d’abord les cocktails dans ces bars sont assez chers. Entre 10 et 15 euros, voire même parfois jusqu’à 20/25 euros. En outre, la plupart du temps ces établissements ne pratiquent pas l’Happy hour. Ça pique un peu mais il y a plusieurs raisons à cela. La première est qu’il s’agit exclusivement de créations, dans ces bars vous ne trouverez aucun classique. De plus, les barmen qui vous servent sont de véritables professionnels qui maîtrisent parfaitement la mixologie. Ils utilisent des alcools rares voire carrément improbables. Enfin, ces établissements vous proposent également des cadres hors du commun avec parfois des orchestres qui accompagnent votre dégustation.

J’avais un léger a priori sur ces bars. J’étais persuadé que le cadre et le prix des consommations seraient accompagnés d’une certaine pédanterie envers les personnes qui ne sont pas habitués des lieux. Que nenni ! Les différentes personnes avec lesquelles j’ai conversé se sont toutes montrées particulièrement aimables et à l’écoute.

Dernière remarque, ces établissements tournent très bien même en début de semaine. A aucun moment je me suis senti seul au cours de la semaine. En revanche les fins de semaines sont irrespirables dans ces bars. Donc si vous en avez la possibilité, allez-y en semaine. Il y aura une petite ambiance détendue et très sympathique.

Enfin, pour revenir sur l’actualité du blog, à partir de février, j’essaierai de vous proposer chaque semaine, sur la page Facebook du blog, un puzzle à compléter pour révéler une photo publiée précédemment dans le cadre d’un article.

Guillaume